Retour à la page d'accueil
Accéder à la rubrique des marchés publicsContactez-nousAccéder au plan du siteAccéder à la page des liens utiles

PROJET PEDAGOGIQUE

 

 

 

MODALITES D’ACCUEIL

 

·         ORGANISATEUR : Pôle de proximité de Saint-Pierre-Eglise.

9 rue de la Boularderie

50330 Saint Pierre Eglise

Tel : 02 33 23 19 55

 

·         LIEU : 5 la Heugue 50840 Fermanville

02.33.88.56.60

 

·         PUBLIC CONCERNE : Enfants à partir de 3 ans et jusqu’à 8 ans (du canton ou hors-canton)

 

·         LOCAUX / ENVIRONNEMENT :

 

Intérieur :

- Une grande salle au rez-de-chaussée accueille les 3-5 ans.

- Deux salles au 1er étage accueillent les 6-8 ans.

- Une grande salle des fêtes attenante permet par extension d’accueillir jusqu’à 60 enfants sur l’ensemble des deux locaux, l’effectif global pouvant atteindre 80 enfants lorsqu’un groupe est en mini-séjour à l’extérieur.

Extérieur :

- Cour devant le centre de loisirs, terrain de sport. Proximité mer et campagne.

 

  • TARIFS :

La politique tarifaire de la communauté de communes permet divers tarifs dont ceux appliqués par la CAF ; cela permet l’accessibilité des pratiques sportives et de loisirs au plus grand nombre.

Le goûter, fourni par le centre, est compris dans le tarif.

 

  • FONCTIONNEMENT :

- Inscription : A la demi-journée pour les mercredis, et à la journée ou demi-journée pour les vacances.

Un enfant peut être inscrit à la journée ou l’après-midi, mais pas uniquement le matin.

 

- Horaires :

En journée : à partir de 8 h jusqu’à 18 h.

En demi-journée : de 14 h à 18 h.

 

           

  • ORGANISATION :

 

Le matin :

 

·           8 h-10 h : accueil échelonné (goûter proposé vers 9h30)

·         10 h-11 h 30 : activités libres et activités créatives et ludiques proposées.

·         11 h 30-12 h 15 : repas (fourni par les parents et pouvant être réchauffé sur place)

·         12 h 30 : sieste jusqu’au réveil de l’enfant pour les moins de 6 ans demandeurs.

 

 

 

 

 

 

L’après-midi :

 

·         13 h 45/14 h : accueil des enfants et navette de bus.

·         14 h/14 h 45 : activités libres (dessins, jeux de société…etc.) encadrées.

·         14 h 45/16 h : activités de création et de découverte par groupes d’âge ou sortie ensemble.

·         16 h/16 h 30: goûter (hygiène et repas).

·         16 h 30 /17 h 30 : jeux collectifs (ludiques et sportifs)

·         17 h 30 : temps calme (départ échelonné possible à partir de 17h30).

·         17 h 45 : départ de la navette de bus.

·         18 h : départ des autres enfants.

 

- Les repas, fournis par les familles, sont pris dans un réfectoire.

 

- Une salle au calme est prévue avec du mobilier adapté, pour que les plus petits puissent faire la sieste dans de bonnes conditions.

 

BUT

 

Proposer aux enfants un lieu éducatif, ludique et d’échanges sur leur temps libre.

 

 

OBJECTIFS

 

 1/ Faire que le centre soit un lieu ludique :

            - Sur les temps d’activités libres, mettre à disposition des enfants un panel de jeux variés. Des jeux adaptés aux tranches d’âges, individuels ou de société.

            - Sur les temps d’activités dirigées, privilégier l’aspect ludique dans les pratiques manuelles, sportives, artistiques…etc.

            - Donner les règles de vie en communauté et de sécurité, de façon éducative et si possible de façon ludique.

2/ Accentuer leur esprit de découverte :

- Découverte de leurs capacités physiques : améliorer la motricité des plus petits (ex : jeux d’adresse, parcours, utilisation d’outils, modelage,…etc.) et la dextérité des plus grands (ex : activités manuelles, pratiques sportives…)

 - Découverte de leurs capacités intellectuelles : conception, création, réflexion devront accompagner les activités chez les plus grands. Identification, mémorisation devront accompagner les activités chez les plus petits.

 - Découverte de leur environnement proche : mettre en place des animations permettant aux enfants de s’ouvrir à leur environnement et notamment à leur canton, un de leurs lieux de vie.

 - Découverte de nouveaux « horizons » : mettre en place des animations permettant de découvrir d’autres cultures et une initiation à d’autres techniques.

Accentuer de manière ludique le goût des enfants pour des disciplines artistiques : ex : musique, danse, peinture, en lien avec un des objectifs du Contrat Educatif Local.

Ceci par le biais d’artistes intervenant sur la structure, lors de stages participatifs ou par le biais de rencontres et spectacles.

Découverte du goût et de la variété de l’alimentation : à travers des goûters variés faisant appel à plusieurs natures de produits, ex : produits laitiers, fruits, céréales…etc., éveiller l’enfant à une autre manière de se nourrir. En valorisant une nourriture saine et variée, le centre de loisirs s’associe à la prise de conscience des structures d’accueil pour la prévention de l’obésité chez l’enfant. Ceci fait de manière pédagogique en expliquant plus qu’en interdisant. Parce que c’est l’abus qu’il faut éviter.

 

 

3/ Mettre en avant la possibilité d’avoir des loisirs créatifs, à moindre coût et préservant l’environnement.

Les activités manuelles sont effectuées à base d’objets récupérés, détournés et recyclés. Par exemple, le papier mâché avec du journal, des boîtes et emballages …etc. L’enfant participe ainsi de manière ludique à la préservation de l’environnement.

Autre notion importante : la consommation et la valeur des choses. L’enfant, qui est sollicité en tant que consommateur, trouve au centre une autre alternative. Ainsi, en créant un objet à partir de récupération, l’enfant se fait plaisir et valorise son travail et son investissement personnel.

 

4/ Favoriser le lien social.

Etablir des relations entre les enfants fréquentant le centre et la population.

Programmer des animations  « hors les murs » du centre de loisirs ou accueillir des publics lors de projets partenariaux précis.

 

5/ Accueil du matin :

Une attention particulière est portée sur l’accueil des enfants le matin. Afin de changer le « rythme » qu’impose l’accueil en collectivité, ce temps sera adapté aux attentes particulières des enfants. Au niveau de la vie collective, les tranches d’âges ne seront pas séparées afin de permettre les liens et l’entraide des enfants. Les fratries apprécient de ne pas être séparées. Des activités en accès libre sont proposées en ateliers. Les enfants donnent aussi des idées d’activités à mettre en place tranquillement : activités de détente que l’on peut, au fil des envies, reconduire sur plusieurs séances ou pas.

 

Quelques thèmes et projets pour l’année :

 

v  Sensibilisation à la nature et à l’environnement.

- Valoriser le monde marin et sensibiliser à la protection de notre littoral et environnement proche. Thème de la mer, en fil rouge sur les mercredis de l’année.

Grand thème de l’été sur la mer, vaste sujet qui permet une approche riche et variée (faune, flore, légendes, activités humaines…)

- Apprendre à recycler par des pratiques artistiques.

- Continuer l’éveil au jardinage (jardin réalisé à l’été 2012).

 

v  Amélioration de l’hygiène de vie :

- Sensibiliser les enfants à mieux s’alimenter et à l’exercice physique. Par différentes actions : confection des goûters avec produits frais, marches autour du centre.

En lien avec le forum nutrition santé d’avril 2011 avec une association de prévention de l’obésité   infantile (réseau D.O.N.C.).

- Cuisiner les produits de notre jardin.

- Proposer des temps forts et des animations familiales pour valoriser la création d’un parcours santé sur notre canton.

 

v  Participation à la vie locale et découverte de leur environnement proche :

-  Festival de musique Musik’en Saire, participation aux commémorations du 70ème anniversaire du débarquement (création d’un cerf-volant).

 

v  Échange :            

- Echanges intergénérationnels avec le C.L.I.C. Nord Est-Cotentin.

Un temps fort à travers un spectacle sur les souvenirs d’enfance et un goûter pris en commun.

- Echanges avec des enfants d’autres centres de loisirs (rural et urbain).

 

v  Initiation ludique à des pratiques sportives et ludiques: atelier cirque, piscine, bowling, ludothèque…etc.

 

v  Pratiques culturelles et artistiques :

- Atelier enfant-parent : atelier « La-fa-mi ».

 - Mini-camp : pratique de disciplines à caractère sportif, sur une plus longue durée qu’en centre de loisirs.

 

 

 

MISE EN OEUVRE

 

  1. Déroulement et fonctionnement des activités

Elles sont pratiquées par tranches d’âge, selon un thème commun changeant à chaque période ou au trimestre, suivant le sujet. Elles sont adaptées à l’âge, en temps et en « difficultés ».

 

Normes d’encadrement :    1 animateur pour 8 enfants de 3 à 5 ans

                                           1 animateur pour 12 enfants à partir de 6 ans.

Chaque animateur est responsable de son groupe et doit le gérer à tout moment, même lors des temps communs (goûters, jeux libres, spectacles…)

 

Au début de chaque période, un temps d’expression permet de se présenter et de faire connaissance, de redonner les consignes de sécurité, de faire les groupes et parler du thème.

 

Une souplesse dans la menée de l’activité permettra à l’enfant de conserver un minimum de liberté d’exécution et de choix, notamment pour les grands.

 

Aménagement dans les salles d’un espace de détente : l’enfant ayant terminé son activité pourra se dégager du groupe pour faire des jeux, lire, dessiner…

 

Choisir le moment le plus favorable pour des jeux collectifs et l’apprentissage des règles de jeu.

 

 

 

METHODES DE TRAVAIL

 

1/ A l’embauche des animateurs vacataires, la direction s’assurera de leurs connaissances ou les informera sur :

            - la pédagogie à employer (faisant référence aux projets éducatif et pédagogique)

- le comportement en présence des enfants (en référence au rythme de l’enfant)

- la sécurité (l’hygiène, les premiers soins, les précautions lors des déplacements…)

 

 

2/ Réunion de préparation et d’évaluation avec les animateurs : (menées par la directrice)

                        - A l’issue de chaque mercredi après-midi si nécessaire.

                        - Avant chaque période de vacances.

 

La directrice est à l’écoute des animateurs et stagiaires, sur des temps formels ou informels, pour partager les ressentis concernant la pratique d’animation.

Les réunions se veulent être des moments d’échanges et de critiques positives ou négatives. Elles permettent aux animateurs d’évaluer leurs méthodes de travail et de les remettre en question si nécessaire.

 

3/ Composition de l’équipe d’encadrement :

La directrice :

Elle est en relation avec la coordonnatrice du service jeunesse du canton.

Elle est en relation avec les services compétents en matière de jeunesse (DDCS, CAF, PMI…) et applique leurs directives.

Elle propose des projets d’animation pour mettre en œuvre le projet pédagogique, dont elle est à l’origine, ce projet pédagogique étant soumis aux élus communautaires, pour accord avec leur projet éducatif.

Elle dirige l’équipe d’animation et est elle-même animatrice les mercredis.

Elle fait le suivi et l’évaluation des éventuels stagiaires.

Elle est en relation avec les familles pour les inscriptions et s’occupe des paiements par le biais d’une régie (sous contrôle du Trésor Public).

Elle fait les bilans et les présente lors de réunions.

Elle gère l’équipement du centre (locaux, matériel) et sa promotion.

Elle est en emploi permanent.

Ses principes éducatifs personnels ne doivent pas se substituer aux principes d’usage en collectivité.

Les animateurs :

Ils mettent en application le projet pédagogique et travaillent dans un esprit d’équipe.

Ils font preuve d’écoute et d’attention envers les enfants tout en étant vigilants quant aux règles de sécurité (conscience de leurs responsabilités)

Ils ont pleine conscience d’être des référents éducatifs auprès des enfants et aux yeux des familles qui leur font confiance. De ce fait, ils seront vigilants quant à leurs propres comportements, langage et tenue, afin d’être crédibles et cohérents vis-à-vis de ce qu’on attend, du comportement des enfants.

Leurs principes éducatifs personnels ne doivent pas se substituer aux principes d’usage en collectivité. En tout état de cause, pas de modifications de l’accueil sans en parler au préalable à la directrice.

Ils préparent et gèrent leurs animations en faisant preuve d’imagination et d’innovation.

Ils sont responsables de la propreté des locaux et du matériel (voir protocole ménage).

Ils sont responsables de leur groupe et doivent le gérer à tout moment, même lors de temps communs (goûters, jeux libres, spectacles…)

Ils sont permanents et sont rejoints par des vacataires selon le nombre d’enfants.

 

 

4/ Association des parents au projet

Etablir une relation animateurs-parents pour :

 

- Les informer sur le fonctionnement et le but du centre, les mettre en confiance, échanger avec eux, mettre à leur disposition le projet pédagogique.

- Les intéresser à ce que font leurs enfants, d’où une motivation accrue des enfants, par le biais d’expositions, de spectacles …

- Leur demander de participer occasionnellement (accompagner les enfants au cours d’une sortie etc…)

- Le centre de loisirs tend à développer des projets d’animations en direction des parents et enfants (exemple : Atelier La-Fa-Mi).

 

 

 

 

5/ Partenariat avec les associations :

Dans la mesure du possible, garder le contact avec les associations du canton étant intervenues auprès des enfants ou partenaires lors de manifestations et élargir les relations avec d’autres associations afin :

- que les enfants rencontrent des professionnels ou des amateurs proches de leur environnement.

- de les ouvrir sur l’extérieur

- d’enrichir leurs connaissances.

 

 

6/ Evaluation des actions :

Définir avec l’équipe d’animation en amont comment évaluer l’opportunité des animations.

Quels critères peuvent indiquer au mieux l’implication des enfants et la satisfaction des familles ?

L’impact éducatif de notre action.

 

 

MOYENS

 

1/ Humains : (un animateur pour 8 enfants de 3 à 6 ans et un animateur pour 12 enfants de 6 à 8 ans).

- une directrice-animatrice permanente (fonctionnaire)

- une animatrice (directrice-adjointe en formation) et une animatrice sous contrat, des agents d’animations fonctionnaires et des vacataires quand le nombre d’enfants le nécessite.

 

2/ Matériels :

Malle loisirs (ballons, jeux de société, fichiers, etc.…)

Fournitures (crayons, papiers, peinture, etc.…)

Matériel informatique (multimédia et CD-ROM, radiocassettes, appareils photo)

 

3/ Financiers (budget) :

- part communautaire

- partenariat avec la CAF (contrat, prestations de service, fond propre) et la MSA.

- conseil général

- divers organismes (sur des projets spécifiques)

- participation des familles

 

 

 

 

 

 

LES MINI-CAMPS

(généralités)

 

Modalités d’accueil et d’accompagnement :

 

Le public :

Les enfants sont âgés de 4 à 8 ans. Un camp est proposé aux 4-5 ans et un autre camp pour les 6-8 ans. Le nombre d’enfants sera limité pour ne pas créer un « maxi-camp » et perdre la notion de micro-société, qui fait l’essence d’un mini-camp.

 

Dates :

Jusqu’à présent, le centre de loisirs a pris l’optique de proposer des mini-camps, uniquement l’été pour des conditions plus favorables (plus de public, plus d’encadrement, plus de soleil !)

- les 4-5 ans: un camp de 1 jour + 1 nuit

- les 6-8 ans : un camp de 3 jours

 

Lieux :

Pour les enfants les plus jeunes, un mini-camp à proximité du centre de loisirs  sera proposé. L’éloignement n’est pas nécessaire pour les « dépayser » (dormir sous la tente suffit) et la proximité des parents peut rassurer les enfants (et les parents…)

Pour les plus âgés l’éloignement fait partie du plaisir en camp. La sensation de s’éloigner « durablement » du domicile, favorise leur envie d’autonomie.

 

Les encadrants :

Toujours en nombre suffisant par rapport à l’âge et au nombre des enfants et vis-à-vis de la réglementation DDJS .

Nous avons pris le parti de mettre un encadrant supplémentaire, pour un confort d’accueil des enfants et de travail, pour les animateurs (un animateur submergé de tâches ménagères peut être moins disponible et à l’écoute des enfants).

La majorité des encadrants est diplômée BAFA et au moins une personne a l’expérience des séjours en camp.

 

L’hébergement et l’environnement :

Les enfants sont logés sous tente igloo d’une capacité de 9 enfants. La tente est compartimentée en 3 chambres de 3 enfants, indépendantes et pouvant être fermées ; ceci permet aux enfants de se sentir en autonomie et ajoute au plaisir de camper.

L’animateur dort dans un compartiment à part, mais toujours dans la tente-igloo, ce qui permet une surveillance et rassure les enfants ainsi que les parents.

A partir de 6 ans la répartition au niveau du couchage ne permet pas la mixité garçons/filles.

La base d’accueil est toujours aménagée (sanitaire, point d’eau, local en cas d’intempérie, téléphone…etc.). Des renseignements sont pris de façon formelle et informelle sur la base d’accueil.

 

L’information :

Une réunion d’information aux parents et enfants est toujours organisée avant le séjour. Une brochure explicative, avec les numéros utiles et le matériel nécessaire à emporter, est fournie.

 

Les activités :

Les mini-camps ont un thème, lié aux activités proposées.  Les activités peuvent avoir un caractère sportif, culturel ou scientifique. Ces activités sont toujours encadrées par des gens compétents et qualifiés. Les activités sont proposées dans un esprit de découverte et doivent rester dans le cadre du loisir.

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

 

A travers les activités proposées :

- découvrir de nouvelles pratiques diverses et variées.

- apprendre en s’amusant.

- côtoyer des adultes spécialisés dans des disciplines, susciter la curiosité et poser des questions.

- favoriser l’échange entre les enfants à travers une discipline exercée en commun.

- initier les enfants à des pratiques qu’ils poursuivront peut-être sur d’autres temps.

- respecter les autres et les règles de vie en collectivité.

 

A travers la vie en camp :

- passer un moment convivial.

- côtoyer les enfants et animateurs sur d’autres temps de la journée qu’en CLSH.

- partager les tâches de la vie quotidienne et apprendre à s’organiser.

- apprendre à être un minimum autonome et gérer ses affaires.

- vivre en plein air et s’amuser autrement qu’à la maison.

- partager les joies et spécificités du camping.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions légales  -  Copyright 2007. Communauté de Communes de Saint-Pierre-Eglise  -  Tous droits réservés  -  Conception : www.objectif-multimedia.com  /  Hébergement : www.2ilog.net